Ces deux mots pourraient résumer mon samedi au tournoi Art de la guerre: mes adversaires ont été particulièrement agréables, de même que mes parties. Mais alors, j'ai eu de ces coups de chance...

Pour information, voici la composition de mon armée indienne:

-corps1, général compétent +1
4 formations mixtes lanciers moyens/archers
2 levées
2 éléphants indiens

-corps2, général ordinaire
4 formations mixtes lanciers moyens/archers
2 éléphants indiens

-corps3, général compétent +1
4 formations mixtes lanciers moyens/archers
3 chariots lourds impétueux élite
Voici le détail de mes parties, histoire de vous faire une idée.

1re partie. J'affronte les Romains Moyen- Empire de Didier Coquet.
Didier est un débutant, qui découvre la règle. Même s'il remporte l'initiative, le terrain est intéressant pour moi: une plantation sur mon flanc gauche, un champ et une ravine au centre. Et un champ sur son flanc droit. J'en profite pour me déployer bien groupé, entre la plantation et le champ, appuyé sur la ravine:

Photo_003

Photo_001

Hélas, Didier fait une dramatique erreur de placement: il a scindé ses corps:

Photo_004

Avant de passer à la bataille, quelques photos de l'armée de adversaire. Je devrais plutôt dire partenaire, tellement Didier est un joueur agréable.

Photo_007

Photo_006

Bon on y va: j'obtiens l'initiative pour le mouvement et je décide foncer avec mon troisième corps dans le champ en face, avec les chariots en réserve. Pendant ce temps, mon 1er corps avance tranquile, et le deuxième se déploie pour protéger le flanc de l'armée:

Photo_010

Photo_008

Didier va passer un bon nombre de tours à réorganiser son armée en essayant de rameuter tout son monde vers son flanc droit, ce dont je vais profiter. Sa cavalerie légère avait pour rôle de me ralentir, mais elle n'était pas assez nombreuse face à tous mes tireurs...

Photo_011

Les combats dans le champ seront très meurtriers, avec débords et prises de flanc réciproques. Ce n'est que l'arrivée d'un de mes éléphants qui permettra de sauver la situation (malgré ses malus au combat).

Photo_015

Photo_018

Au centre, ça chauffe! Le temps que Didier rameute son monde, j'ai préparé mon piège:

Photo_014

Photo_013

Le temps pour moi de bien positionner mes forces de frappe... Je lâche tout et...

Photo_019

Photo_017

... victoire par KO. Au final, une partie sympathique, avec un joueur sympa. On a pu discuter de quelques points de règle. Je pense que Didier a bien aimé aussi.

Deuxième partie: les Perses sassanides De Michaël Ronchetti "El presidente"
Le terrain est très dégagé: je n'ai qu'un bois sur mon flanc gauche, et une ravine du côté sassanide. Bon, pour être honnête, c'est une partie que j'aurai dû perdre, car j'ai fait une grosse erreur de placement de mes bagages et de mes levées, qui ne protégeaient rien du tout derrière le bois.

Photo_026

Je reprends à peu de choses près le même dispositif que précédemment, mais en laissant mes babars et mes chariots en réserve. Erreur de ma part: j'aurai aussi dû mettre les éléphants devant, pour augmenter mon front. Car les Sassanides sont une vraie saloperie: plein de cavalerie armée d'arc, et qui percute assez bien l'infanterie. Bref, c'est redoutable, surtout quand mon partenaire obtient de très résultats de commandement. Là, je redoute le pire.

C'est une armée très mobile, qui peut décider de frapper où elle le veut... Et Michaël manoeuvre très bien...

Photo_030

Photo_028

De mon côté, je fais ce que je peux pour saisir les moindres opportunités tactiques, pour avoir des feux supplémentaires sur ces foutus cavaliers:

Photo_031

Après quelques échanges virils mais courtois de flèches, on en vient aux mains, et là, c'est pas de cadeau! Mon flanc droit est tournée et va être progressivement réduit; Mais comme je l'ai dit, j'ai eu du bol, et il va résister plus longtemps que prévu, le temps pour moi de...

Photo_035
liquider l'éléphant déjà amoché au feu...

Photo_037
liquider l'aile de cavalerie...

Photo_039
et d'envoyer mes chariots sur le flanc de sa cavalerie.

Encore une victoire par KO, mais j'ai eu chaud, car j'étais à 3 points de la démo. Il a fallu que ses attaques importantes ne passent pas pour inverser la vapeur... Et une mention spéciale pour Michaël, pour sa patience surtout, car j'ai passé mon temps à lui décoller involontairement ses lances... Encore désolé Michaël!

3e partie: le duel des titans: Chien sauvage et ses Achéménides.
Là, pas de cadeau, c'est l'empoignade, la boucherie, les corps-à-corps sanglants.
Un compte-rendu est déjà disponible ici
Après un bon moment à discuter via nos blogs respectifs, ce fut enfin l'occasion de rencontrer l'homme himself. Et je ne fus pas déçu, car, ma foi, il est très sympathique, drôle, fair-play... Je peux continuer comme ça longtemps ^^

Pour faire simple: mon déploiement reste le même, ou pratiquement. Je sais, ça devient lassant. En face, une belle masse de tireurs et de cavalerie. Bref, confrontation équilibrée.

Photo_043
Quand 2 bloggueurs s'affrontent, ça donne un match de photos...

Photo_046
les immortels, qui n'auront pas fait grand'chose

On va faire simple: on n'a pas été très subtils, et on s'est foutus assez rapidement sur la gueule, mais c'est pas grave, car on aime ça. Son flanc gauche s'appuyait sur les immortels et ... des levées. Je me suis jeté dessus avec mes éléphants, mais Stéphane a parfaitement bien géré la situation, sacrifiant progressivement ses paysans pour ralentir ma progression, pendant que le flanc gauche de mon aile droite était tourné puis détruit. Là, chapeau bas monsieur!

Photo_045

Photo_047

Photo_052

Pendant ce temps, sur mon aile gauche, les échanges de flèches s'éternisent, avant le choc. Et là... j'ai pas tenu, et j'ai rappeler mes levées pour faire une seconde ligne bien éphémère:

Photo_051

A l'oppsé, au centre, là où se trouvaient ses sparabaras, j'avais plein d'infanterie, et surtout mes chariots:

Photo_049

Et... ce fut l'hécatombe:

Photo_050

Les combats furent tellement acharnés que nous démoralisons dans la même phase de jeu. Bref, un match nul, légèrement défavorable pour moi. Mais une partie passionante, bien tendue du string, avec plein d'opportunités tactiques. De loin la plus intéressante pour moi, avec la course contre la montre: qui va passer en premier.

Et la photo du match, qui révèle l'importance de la partie:

Photo_044
Stéphane, très très concentré.Il fait chaud, non?

Au total, 3 parties très plaisantes, avec 3 bons joueurs. J'espère pouvoir revenir la prochaine fois, si ça se déroule ainsi!