Exceptionnellement, ce billet ne sera qu'en Français. Ben oui. Faut dire que je doute que nos amis anglophones ne soient passionnés par ce que je vais raconter. Encore que. A voir; Peut-être bientôt... Bref, je divague.
Le week-end dernier, j'étais donc à Ballainvilliers pour le tournoi Art de la guerre, dans la poule médiévale, avec mon armée bourguignonne jouée une fois.

Photo_004

Le maître Hervé est là, et nous donne les appariements, par poule la première journée. Je tombe contre... Les Ecossais de Philippe Dutil. Yay! non seulement Philippe est sympa, mais en plus j'aime bien cette armée. Ca va être viril, et correct.

Photo_005

Photo_006

Le terrain est super chargé, avec bord de mer, village et bois en pagaille. Bref, le champ de bataille est bouché. Super, vu que mon armée est plus petite, je fais une super affaire.

Photo_007

LA grosse erreur de Philippe: diviser une armée nombreuse avec un faible commandement...

Photo_008

Photo_010

Photo_011

Je fais très simple: mon gros centre fonce droit sur les piquiers et chevalier écossais, tandis que mon flanc gauche, avec chevaliers et mixtes lourds, vont s'occuper de la faible aile droite écossaise:

Photo_015

Quand on a un surnombre...

Photo_022

Bref, ce fut du brutal, et une victoire bien sanglante pour débuter. J'en profite pour vous dire que la nappe, la rivière sont fabriqués par la société que vient de lancer Philippe. Avis aux amateurs, c'est du latex prépeint, et c'est beau et résistant.


Seconde partie, contre Vincent est sa belle armée catalane. Le terrain est bouché sur ma gauche, donc je sais qu'il va passer par là avec ses Almogarves. Je vais donc faire le tour ^^

Photo_023

Photo_024

Photo_025

Photo_030

C'est une course contre la montre qui s'engage: quelle aile va se faire déborder? Mes piquiers ou ses arbalétriers? La je dois dire que j'ai eu du bol: des jets de commandement corrects, mais ceux de mon partenaire furent désastreux, au moment critique. Résultat: je réussis à détourner une partie de mies piétons pour aller soutenir mes piquiers...

Photo_031

Photo_035

Et pendant ce temps, je massacre ses arbalétriers et ses chevaliers... Bref une belle victoire pour moi, avec une plaquette perdue. Mais il faut dire que Vincent était un débutant, et j'espère que les conseils donnés lui seront profitables par la suite.


Troisième partie: j'affronte Rudy Dévereux et ses Mongols... Ah, enfin de la cavalerie! Je vais pouvoir flécher à mort!

Photo_038

Je refuse mon flanc gauche avec mes piquiers, et ma cavalerie est en réserve. Et là, Rudy m'annonce une marche de flanc. Bon, ben j'envoie ma chevalerie sur mon flanc droit, derrière le bois, pour l'attendre... et attendre... et attendre...

Photo_049

Lorsqu'elle arrive enfin, au bout du 5e tour, les combats ont été très meurtriers:
Mon flanc gauche de piquiers se désagrège lentement:

Photo_047

Mais ailleurs c'est pas joli à voir pour le Mongol...

Photo_048

Ok, j'exagère. C'est tellement sanglant qu'à son tour de jeu, Rudy lance une attaque pour tenter de me faire perdre le dernier point avant la démo... et rate. Je riposte et lui fait perdre les 4 points qu'il fallait pour gagner. Fiou, j'ai eu chaud sur ce coup-là.

Bref, très bonne première journée, avec 3 victoires et trois adversaires très sympas.


Deuxième jour.... Pour la première partie, j'affronte Vincent Auger, le redoutable, avec ses ordonnances françaises. Petite armée, 17 unités, mais très bien manoeuvrées...

Et je fais une connerie monumentale! Son infanterie légère s'engouffre dans le bois qui protégeait mon flanc droit. Que fais-je? J'envoie mes chevaliers!!!!

Photo_057

C'est tellement con que la photo en est floue...
Le résultat ne se fait pas attendre, je démoralise, mais pas avant de lui avoir fait 15 pertes... L'arc long a du bon quand même, surtout sur les chevaliers ^^.

rien d'autre à dire sur cette partie, car ce fut la seule chose vraiment notable... Snif...


Dernière partie, je tombe sur Etienne Misson et ses Flamands (normal, il est wallon).
Il est grand, il est beau et surtout invaincu!

Photo_062

il a également une floppée de piquiers, ça me fiche les jetons. Là, il faut que mes tirs assurent, sinon... Ben en fait, mes tirs ont foiré et une bonne partie de sa phalange me tombe dessus, et fait progressivement des trous, en plein choc frontal...

Photo_065

Malgré un débordement de son flanc droit, ça ne suffit pas et mon front finit par s'effondrer.

Mais ce n'est pas tout! Mes cavaliers moyens avec arbalète ont fait un super boulot: il avait une grosse aile de chevaliers. Je les ai attirés sur mon fond de table, et, suite à une charge, se retrouvent le flanc face à mes chevaliers en réserve... Miam:

Photo_066

bon, je finis par perdre, mais je lui ai fait 20 pertes sur 25. rhaaaaaa je suis un teigneux moi. Je termine 3e de la poule, et ma foi j'en suis satisfait, vu que je m'en fous. L'essentiel était pour moi de m'amuser, et le contrat est plus que rempli.

Voilà les gars, et désolé pour mes lecteurs qui détestent ce genre de compte-rendu de tournois, mais vu certaines situations de jeu, il fallait les évoquer, ça peut être instructif.