Hop, aujourd'hui, compte-rendu d'une partie test pour une démo de note convention les 14 et 15 mars prochain. Le but, recréer le combat du Bois des Caures au début de l'offensive de Verdun, en un temps minime, et avec pourtant des résultats crédibles. La règle utilisée est Price of Glory, légèrement simplifiée.

Historique
Le 21 février 1916, le Bois des Caures est tenu par le groupement de chasseurs de Driant. Au total, environ 1200 hommes. En face, la 21e division d'infanterie allemande, soit environ 10 000 hommes. Après pas loin d'une journée de bombardements, les Allemands attaquent et semblent d'abord rencontrer peu de résistance. Mais les chasseurs se reprennent rapidement, et les combas sont acharnés. Le bois est repris par les Français durant la nuit.

La partie

table

Il s'agit d'une course pour les joueurs allemands. Alors que le barrage roulant se déplace vers l'arrière du front, les troupes d'assaut doivent aller le plus vite possible pour sortir des troupes de la table. Les Français survivants du barrage sont activés une fois que celui-ci les a dépassés.

Photo_006

Chaque drapeau français représente une section... qui ne se doute de rien.

Photo_007

Le barrage roulant arrive, et se révèle très meurtrier.

apr_sbombardement

plus de la moitié des hommes occupant la tranchée sont... morts ou introuvables. Une des sections est plaquée au sol ("suppressed").

pendant ce temps, 6 sections de Stosstruppen, appuyés par des lance-flammes et des mitrailleuses légères, se préparent à monter à l'assaut:

Les_Allemands

Sur la droite, l'assaut sur les Français planqués est brutal:

Photo_014

Photo_015

"Tout fut réglé en quelques coups de pelle et de grenades", raconta un survivant allemand quelques années plus tard.

Sur la gauche, l'avance est plus méthodique, car quelques tirs français font des blessés. L'aide opportune d'un sniper permit toutefois de prendre la tranchée rapidement.

Photo_016

Photo_017

Photo_019

L'avance allemande se poursuit donc dans les temps, toujours en suivant le barrage, qui atteint les premiers bunkers:

Photo_020

Photo_022

Photo_021

Le réaction française ne tarde pas. Les bunkers, abritant des mitrailleuses, font pleuvoir des grêles de balles sur les Allemands. Les sections françaises qui étaient restées à l'extérieur sont mal en point; certaines sont littéralement sonnées, et vont se faire cueillir par les Stosstruppen:

Photo_024
Après le passage du lance-flammes...

Sur la gauche, les choses ne se passent pas si bien, car les chasseurs, appuyés par le bunker, lancent une contre-attaque:

Photo_025

Même si elle fut vaine, elle ralentit tout de même les Allemands, et permet de prévenir les autres sections en arrière, dont deux dans le grand bunker, avec des Chauchats...:

Photo_026

Photo_028

Photo_027

Les choses se corsent pour les Allemands, car les Français sont de plus en plus nombreux, et leur nombre se réduit à cause des mitrailleuses françaises:

Photo_030

Photo_031

Photo_034

Photo_035

Sur la gauche, on sent que ça se passe mal pour les Allemands...

Photo_036
Ach Gross malheur...

Mais sur la droite, les Stosstruppen se préparent déjà au dernier assaut vers la victoire:

Photo_037

Photo_039

Les valeureux chasseurs ne parviennent pas à arrêter la Furor Teutonicus, malgré les nombreuses pertes infligées:

Photo_045

Photo_048

A l'opposé, ils contiennent plus qu'aisément les Allemands du flanc gauche, et se permettent même une contre-attaque qui balaie les derniers Allemands...

Photo_046

Photo_047

Malgré les pertes, la victoire reste allemande, car les Stosstruppen ont réussi à sortir de la table.

Bon, ce ne furent pas les miens, qui eux, ont tous disparu... C'est normal, connaissant ma chance habituelle.

Ce fut une très belle partie, très tendue jusqu'à la fin. Je ne dévoile pas toutes les subtilités du scénario, car il y a beaucoup de surprises, qu'on vous réserve pour la convention ^^.

Toutes les figs et décors ont été peintes/réalisés par Eric3S. Encore bravo à lui pour ce résultat.