J'avais entendu parler d'un livre de très bonne qualité, tellement bon qu'il est en rupture de stock actuellement. Ce qu'on pouvait y lire ne vous laissait absolument pas indifférent. Dévoré par la curiosité, je me suis lis en chasse de cet ouvrage aux prouesses tant vantées, et qui me tiendrait compagnie pendant mes après-midi solitaires, et mes nuits. J'en trouvais un exemplaire en très bon état sur Ebay France. Je n'hésitai pas, et hop, hier matin dans ma boîte, le paquet tant attendu.
Tout fébrile que j'étais, je l'ouvre et miracle, le texte est si merveilleux que ça me fait un effet fou. Ce que je peux y lire me surprend parfois. pourquoi parfois? Souvent, oui! Je ne parviens pas à rester en place, ma main gauche tient le livre alors que ma main droite à envie de toucher... un pinceau bande de pervers.
Ce livre c'est le Grand Livre de la peinture sur figurine; ouvrage collectif très bien illustré, et très didactique, avec plein de photos de peinture étapes par étapes, et des schémas explicatifs 'achement bien foutus.


Projet29

Projet30

Après lecture, vous saurez comment faire de belles figs. Mais quel intérêt pour nous joueurs, qui voulons avant tout pouvoir jouer rapidement? Je suis d'accord, passer plus de 5 couches de couleurs c'est trop, et trop lent pour moi, je me limite à 3-4 en 28mm, et encore, je fais souvent ça à la truelle. C'est juste que je suis persuadé qu'avec 2-3 trucs techniques bien maîtrisés, et rapides à réaliser, on peut faire une fig 28mm très sympa.
J'ai par exemple appris quelques trucs concernant les couleurs complémentaires et les possibilités d'ombrage auxquels je ne m'attendais pas.

Bref, très bon bouquin, même si j'entends d'ici walktapus  dire: "mais ça sert à rien ce bouquin, c'est plein de trucs inutiles faits par des gars qui aiment se tripoter le pinceau, pour d'autres gars frustrés qui pensent ne pas savoir s'en servir et qui assument pas" ^^

bon si avec ça j'ai pas requêtes bizarres qui mènent sur l'article, ben.... je me fous un pinceau dans la bouche pour bien l'humidifier avant de le tremper dans la peinture, non mais.
Sebastos, poète ce matin